fantasy

la Passe-Miroir-tome 1 Les fiancés de l’hiver, Christelle Dabos

les fiancés de l'hiver

 

Résumé : 

Sous ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons, la jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. A quelle fin a-t-elle été choisie ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.

 

Mon avis : 

Ce livre, je voulais tellement le lire tant on en a entendu parler ! Tous les avis sont unanimes : c’est une perle. Et bien quitte à m’attirer les foudres de beaucoup de monde, j’émettrai quelques doutes.

Ophélie, jeune fille particulièrement maladroite, un peu transparente et à priori insignifiante est une liseuse et une Passe-Miroir d’Anima. Elle peut donc lire le passé des objets et traverser les miroirs à volonté d’un endroit à l’autre. Elle vit paisiblement sur son arche entourée de sa famille et notamment de son grand-oncle, travaille au musée quand sa famille lui annonce qu’ils la marient à Thorn et donc qu’elle doit tout quitter pour aller vivre avec quelqu’un ne connaît pas. Elle n’a cependant pas le choix ayant déjà refusé plusieurs prétendants ce qui reviendrait à déshonorer sa famille et donc à être répudiée. La voilà donc partie au Pôle avec cet homme terrifiant et taciturne qui semble à première vue n’avoir aucune convenance et éducation. A son arrivée dans ce nouveau monde, elle va vite découvrir que tout n’est que complot et désillusion même parmi les membres de la famille de Thorn.

Alors voilà je m’explique : au départ cette histoire à tout pour plaire. Effectivement, pour les points positifs, l’idée est très originale, jamais vue je suppose. Les livres actuels de Fantasy se ressemblent plus ou moins tous et je dois admettre que Christelle Dabos a une imagination hallucinante, je ne sais même pas comment on peut avoirs des idées pareilles et je suis très admirative.

Autre point positif pour moi le personnage de Thorn : oui effectivement c’est un être froid, distant, bourru, qui ne semble s’intéresser qu’à son travail d’intendant et à donner des ordres mais moi je ne sais pas pourquoi dès le départ j’ai accroché et on s’attache de plus en plus à ce personnage au fur et à mesure du livre en apprenant son histoire. Il est extrêmement intéressant et je suppose qu’en plus il va prendre de plus en plus d’importance au fil des différents tomes.

Pour finir avec les points positifs, les 100 dernières pages à peu près prennent beaucoup de sens, les complots s’accélèrent, l’action est plus présente et nous tient en haleine jusqu’à la fin dont on veut absolument savoir l’aboutissement.

En suivant cette réflexion, par contre le gros gros point négatif de ce livre, là où je mettrai un gros bémol, c’est la lenteur de l’intrigue. Les premières pages se lisent vite, passent bien, et tout cela retombe très vite. Pendant plus de la moitié du livre il ne se passe rien, uniquement des platitudes et j’ai trouvé ça extrêmement dommage étant donné l’originalité de ce bouquin c’est du gâchis. Trop de descriptions, pas assez d’action et cela a été très gênant pour moi. J’attendais tellement plus au vu des commentaires si élogieux.

Autre point négatif, contrairement à beaucoup de personnes apparemment, je n’ai pas du tout accroché avec le personnage principal : Ophélie. L’idée était bonne de faire un peu une « anti-héroïne » mais là je trouve les traits poussés un peu trop loin. Elle est maladroite mais à l’extrême : dès qu’elle touche quelque chose elle le casse par exemple, il en va de même en ce qui concerne son physique, tout le monde se moque plus ou moins d’elle même sa famille, elle n’a pas vraiment de personnalité ( je vous entends déjà vous insurger oui j’avoue, elle s’améliore au fil des pages vous avez raison!!!), elle va finalement même réussir plus ou moins à s’affirmer à la fin du tome (il était temps!). Je n’ai pas eu d’atomes crochus cela ne se discute pas. D’ailleurs, je dois admettre qu’en fait pour moi presque tous les personnages sont insignifiants voire détestables notamment la tante Bérenilde, et c’est du coup assez difficile de rentrer dans l’histoire.

En bref, un peu déçue, beaucoup trop de lenteurs, de longueurs et pas assez d’action pendant trop longtemps malgré une écriture et une originalité sans faille de Christelle Dabos. Je conseillerai ce livre pour des plus jeunes je pense. Je lirai la suite malgré tout car en plus je reste persuadée que les tomes suivants ne peuvent être que mieux.

 

Si je devais donner une note : 

14.5/20

Publicités

2 commentaires sur “la Passe-Miroir-tome 1 Les fiancés de l’hiver, Christelle Dabos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s